Tourism for Help

Association pour la promotion du tourisme responsable

Mali

03mars2021

Découvrez sa mission à Bamako par notre stagiaire Andréa!

Quelques moments de vie de notre stagiaire au Mali en mars 2021.

Un bon moyen d’en savoir plus sur notre partenariat avec l’association JoeliDevenir à Bamako. Grand merci à Pedro Kouyaté pour l’utilisation de sa chanson Badjidala (https://www.pedrokouyate.com/). Crédit vidéo: Tourism for Help.

13octobre2020

Notre association plus investie que jamais pour la souveraineté alimentaire !

La Plateforme sur la souveraineté Alimentaire (PSA) de la FGC fédère quatorze organisations membres actives sur le sujet. Elle a publié Les familles paysannes sèment l’avenir» en 2017 et a rédigé la Déclaration en faveur de la souveraineté alimentaire, adoptée à l’unanimité par l’Assemblée générale de la FGC en 2019.

Cette Déclaration pose huit principes: priorité à la production locale; reconnaissance des droits des paysan·ne·s; droit d’accès aux ressources; participation des populations à la définition des politiques agricoles pratiques agroécologiques; prix justes; commerce international équitable et accès à une alimentation saine et diversifiée.

Aujourd’hui, elle édite: “Pratiques et défis de la souveraineté alimentaire dans la coopération internationale”
Un recueil de huit fiches qui se veut être un outil pour orienter les ONG’s à transformer les principes de la souveraineté alimentaire en actions concrètes lors de la conception, la mise en oeuvre et le suivi des projets.

Lire la fiche sur l’expérience de Tourism for Help:Modèles économiques, pérennité et entreprenariat.

Téléchargez toutes les fiches: Pratiques et défis de la souveraineté alimentaire dans la coopération internationale

18juin2020

Nos partenaires nous parlent de l’après Covid dans nos projets.

 

Les quelques semaines qui viennent de s’écouler nous ont donné le temps de penser à ce que pourrait devenir notre monde “de l’après COVID-19”.

À l’avenir, nous le rêvons plus juste, plus solidaire et mieux adapté pour vivre en harmonie avec nos vraies valeurs. Il s’agira dans le futur de se réinventer, d’innover, d’expérimenter et entreprendre ce changement !

Regardez la vidéo sur le témoignage de nos partenaires ci dessous.

15juin2020

Quand l’agroécologie, le tourisme responsable et le « learning by doing » offrent des opportunités d’entreprenariat et d’insertion professionnelle aux jeunes en Afrique.

« Keur Yakaar » (maison de l’espoir, en wolof), projet réalisé par l’association sénégalaise « Vivre Yakaar » en collaboration avec l’association suisse « Tourism For Help », forme chaque année 30 jeunes en hôtellerie – restauration et 10 en production, transformation et commercialisation de produits biologiques alimentaires et cosmétiques.

Ce Centre de formation situé à la Somone (Sénégal) est un complexe composé d’un hôtel-restaurant d’application, une mini boulangerie et pâtisserie, un laboratoire de transformation agroalimentaire et cosmétique qui accueille, depuis 2014, en formation gratuite des jeunes défavorisés venant de plusieurs communautés rurales de la zone.

Enrichir les comportements de manière responsable et innovant les futurs professionnels est aujourd’hui l’ambition de l’enseignement offert par le Centre de formation Keur Yakaar.

Pour y parvenir, Keur Yakaar offre des modules de formation basés sur l’approche « learning by doing » grâce à une série d’exercices pratiques en laboratoire appuyés par des cours théoriques en classe, la réalisation de stages en entreprises et la valorisation de certaines matières telles que le marketing, l’informatique et auto-entrepreneuriat afin de permettre aux bénéficiaires de mieux découvrir le monde du travail, de la microentreprise et ainsi acquérir des expériences professionnelles pour une meilleure insertion à la vie active .

Les principaux axes d’enseignement sont : le Marketing, l’élaboration de micro-projets d’insertion dans la vie active, la valorisation d’une restauration à base de produits locaux, boulangerie et pâtisserie à base de farines (mil, maïs, sorgho, fonio, haricots, etc.) et produits locaux (hibiscus, fruit du baobab, gingembre, etc.), élevage, micro jardinage sur table (légumes et herbes aromatiques), transformation agroalimentaire (jus locaux, tisanes, confitures, compléments alimentaires, conserves, fruits séchés, etc.) et de cosmétiques naturels (savons, shampoing, baumes à lèvres, huiles pour le corps, etc.) ceci est un aperçu des modules offerts par ce Centre qui veut enseigner des débouchés qui sortent des « sentiers battus » !

Le Centre accompagne les jeunes à la vie active avec un taux d’insertion professionnelle post-formation de 87% et à la création de projets innovants dans le secteur de l’agroécologie et du tourisme responsable en lien avec les technologies de l’informatique et de la communication.

L’objectif est d’améliorer les conditions environnementales, socio-économiques et la qualité de vie des communautés rurales de la Petite Côte à travers la formation professionnelle, l’insertion ou l’auto emploi de jeunes défavorisés et personnes en situation de handicap. Un travail important est également prodigué à travers le renforcement du réseau des acteurs locaux de l’agroécologie sur place afin d’inciter la souveraineté alimentaire du pays.

Les producteurs locaux sont déjà actifs, le Centre leur donne la possibilité de mutualiser leurs compétences ainsi une partie des bénéficiaires qui innove et entreprend développe la chaîne de valeur : production-transformation-vente.

Tous les produits agroalimentaires et cosmétiques réalisés par les jeunes apprenants sont vendus à la Boutique Bio Keur Yakaar, inaugurée le 01 mars 2020, lors du premier Marché Bio Local Keur Yakaar ; et leur vente permet d’autofinancer leur formation afin qu’elle reste gratuite.

Cette boutique propose des produits bio fabriqués par les étudiants et les acteurs locaux du réseau engagés dans l’agro-écologie qui profitent de ce marché pour se « connecter » et se « mettre en réseau » dans le but de satisfaire les besoins des consommateurs de plus en plus sensibles à une alimentation plus saine, à la préservation des écosystèmes, au développement inclusif, à la réduction significative de la pauvreté et surtout à l’élimination de la faim dans le monde.

Suivre l’actualité de Keur Yakaar: ici

13décembre2018

Article: Une chance offerte aux jeunes maliens en rupture professionnelle d’avoir une formation polyvalente et qualifiante

La ferme-école Benkadi Bougou forme et installe des jeunes défavorisés dans les communes de Ségou. Couplée à une approche communautaire territoriale et inclusive pour développer une dynamique collective de partage de savoirs et d’expériences avec les communautés villageoises environnantes, la ferme participe à la défense et promotion d’une agriculture pérenne, basée sur les savoirs des paysans.

Lire l’article : Shareweb Agriculture, Food and security

Télécharger l’article: La ferme école Benkadi Bougou

26novembre2018

Termes de référence pour l’évaluation externe du projet « Centres de formation Doni Blon et Benkadi Bougou à Ségou (MALI) – Une chance offerte aux jeunes en rupture professionnelle d’avoir une formation polyvalente et qualifiante »

Les compétences suivantes sont recherchées pour mener cette évaluation :

  • Solide expérience dans la conduite de projets et dans l’utilisation des outils correspondants ;
  • Expérience dans l’évaluation de programmes multi-acteurs ;
  • Excellente maîtrise du français obligatoire, bambara, un fort atout;
  • Très bonne connaissance des secteurs de la formation professionnelle et des politiques éducatives au Mali;
  • Expérience dans le domaine de l’éducation et de l’intégration des jeunes défavorisés; en hôtellerie/restauration et en agriculture est un atout;
  • Très bonne connaissance du Mali et des enjeux actuels du tourisme et du développement de l’agroécologie dans ce pays.

Les TDR sont à télécharger ici: TdR_Evaluation_externe-Final_MALI_nov 2018

Les candidatures sont attendues jusqu’au 15 décembre 2018.

21novembre2016

Notre association lance son premier crowdfunding!

Nous sommes très heureux de se lancer dans notre première campagne de crowdfunding!

Le projet que nous avons sélectionné pour cette expérience novatrice de recherche de financements s’est porté, sur notre ferme école Benkadi Bugu!

Nous cherchons des fonds pour la mise au point de Supports visuels adaptés à la formation en agroécologie de nos bénéficiaires au Mali”

Notre partenariat débute donc dès aujourd’hui avec la plateforme FENGARION, pour récolter vos dons.

SOUTENEZ NOTRE CAMPAGNE DE CROWDFUNDING et CLIQUEZ ICI POUR SOUTENIR LE PROJET:Soutien à Benkadi Bugu

En ce temps de partage qui prépare les fêtes de Noel, nous comptons sur votre générosité. Merci d’avance à tous nos contributeurs!!!

 

exemple illustration module 2

 

19octobre2016

Parution:Les familles paysannes sèment l’avenir, la souveraineté alimentaire en Afrique : expériences de terrain et nouveaux enjeux de coopération

Notre plateforme d’associations (Association Suisse-Cameroun, Food for the Hungry, GRAD-s, IRED, Jardins de Cocagne Solidarité Nord-Sud, SeCoDév, Terre des Hommes Suisse, Tourism for Help, et Uniterre) membres de la FGC (Fédération Genevois de Coopération) vous convie au lancement de sa nouvelle publication:

COUV

Celle-ci sera disponible sur place lors de la table ronde du jeudi 3 novembre 2016 à 18h30 ayant pour thème :
« Quel avenir pour les familles paysannes africaines ? Les enjeux de la Souveraineté alimentaire et de la coopération en Afrique”

Lors de cette soirée il vous sera proposé de discuter des enjeux liés à la souveraineté alimentaire avec les acteur-trice-s présent-e-s qui ont participé aux échanges et au processus de capitalisation des expériences pour rédiger cette publication. Ils/elles partageront ici leurs pratiques de terrain autour des thématiques importantes telles que l’accès à la terre, l’agroécologie, les mobilisations paysannes et les semences.

Lieu: salle Bungener, RUI, 22 rue Rotschild, 1201 Genève

Panélistes:

Elisabeth Mekougou Obama, formatrice en genre et développement à l’Institut panafricain pour le développement – Afrique centrale (IPD – AC) au Cameroun

Alihou Ndiaye, coordinateur de l’Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes (ASPSP) et pionnier du militantisme pour l’agroécologie au Sénégal.

Tata Ametoenyenou, coordinateur de l’Organisation pour l’alimentation et le développement local (OADEL) au Togo

Deogratias Niyonkuru, fondateur et secrétaire général de l’ONG de l’Appui au développement intégral et à la solidarité sur les Collines (ADISCO) au Burundi,

Modération : Lea Winter, Co-présidente FIAN Suisse , ONG de promotion et de défense du droit à l’alimentation

Merci de vous inscrire ici : https://goo.gl/forms/zxC9zLwH7CQJjJZm1

Ventes et diffusion de la brochure auprès de : info@souverainetealimentaire.org

10octobre2015

Réécoutez l’interview à Radio Cité-Genève à propos de notre ferme école agroécologique

A ne pas rater, notre interview à Radio Cité Genève au micro de Gilles Soulhac!

Ici le podcast: “LE GRAND INVITE: 2 octobre 2015”- Une ferme école en maraîchage agroécologique au Mali.

SONY DSC

27février2015

BENKADI BUGU notre filière en agroécologie remporte le prix “Coup de Coeur” du Livelihood 2015!

Notre projet BENKADI BUGU (soutenu par la Fédération Genevoise de Coopération) remporte le prix “Coup de coeur” du Livelihoods Camp 2015 au Burkina Faso. Félicitations à toute notre équipe et particulièrement à Bintou Coulibaly qui représentait nos apprenantes et presque l’unique femme dans le secteur de la formation et l’agriculture familiale! Bravo!

prix

Bintou Coulibaly et Abdramane Traoré recevant le prix des mains des participants.